100 km de Steenwerck 2016


Affiche Steenwerck 2016

 

Date

5 Mai 2016

Lieu

Steenwerck

Type

Course sur route

Distances

100 km

Parcours

100 km

Participants

100 km (1100)

Résultats

100 km

Participants H2R

100 km

14(dont 12 néo cent bornards)

Photos

 

Quelques réactions de coureurs…

H-12.
Et voilà, on y est .
A bien y réfléchir je ne me souviens plus du début réel de cette aventure fantastique :courir un 100km.
Est-ce à la course des Merlettes avec Thierry qui préparait le sien? Ou à ce concert de Simon quand Isabelle dite “l’ensorceleuse” m’a fait son fabuleux récit.
100km : je me suis toujours dit que c’était une distance irréel de l’ordre du fantastique….et de toute évidence de la folie.
Yvon a raison nous avons du tous être ensorcelés par quelques fantômes  étranges sortis victorieux des ténèbres de Steenwerck.
Et puis le rêve a germé ou devrais je dire le délire a envahi,  le peu de raison qu’il me restait.
Et pourquoi pas ?
Me voilà définitivement perdue : je suis inscrite au 100km.
Un mélange de peur et d’excitation m’envahit.
C’est le début de l’entraînement , pas de spectres, de vampires ni de loups garous, juste mes copains : Isabelle la meneuse toujours derrière à essayer de nous freiner, Sophie , Valérie, Magalie, Cécile, Alain, Patrick, Stéphane, Simon et Nouredine.
Des longues heures d’entraînements à braver le froid et l’obscurité avec les copains et bien souvent en solo.
Un joyeux bazar de coureurs sur les routes d’Illies entre les Parisiens, les inscrits au Louvre-Lens et les futurs 100 bornards.
Nuits inquiétantes où les habitants des rues d’Illies voient débouler un groupe d’illuminés aux tenues fluos qui communiquent avec des “c’est parti”, “stop”, ” courage: plus qu’un” et tous ça rythmé par des coups de sifflets.
Toutes ces heures à imaginer comment se passera ce 100km à le fantasmer à le cauchemarder… Des doutes , des appréhensions mais toujours cette détermination : le finir.
Aller jusqu’au bout quoiqu’il advienne, en rampant s’il le faut.
Un graal, un aboutissement, un objectif, un délire, une victoire sur soi…
J’y crois pour nous tous!!!! On va y arriver.
A quelques heures du départ mon corps est en ébullition et mes émotions décuplées .
Il reste les derniers préparatifs d’avant course .
Vivement ce soir, vivement ce soir, vivement ce soir.
J’ai tellement hâte d’être sur la ligne de départ avec mes copains.
14 fêlés, motivés à courir jusqu’au bout des ténèbres de Steenwerck.
100km : Il était une fois ….

Christelle (qui écrivait quelques heures avant le départ)

Mes aïeux, quelle belle aventure !
C’est d’abord au fil des entraînements que la magie a opéré. J’ai ressenti de plus en plus de fierté à appartenir à ce groupe uni comme les 14 doigts de la main.
Je tiens à vous remercier pour votre soutien et surtout à vous féliciter pour votre belle performance.
Je suis très fière de vous tous !
En ce qui me concerne, de vilaines nausées, suivies d’une méchante envie d’aller piquer un roupillon, vers les 1 h du matin, au km37, m’ont conduite directement dans la salle des éclopés.
Heureusement, mon “méri Réné” est venu me réveiller à 5h pour me rappeler que j’avais quand même une course à finir, ou à commencer !!!
Je suis repartie, fraîche comme un Mojito, braver les chemins du petit matin, accompagnée par un magnifique lever de soleil.
J’ai eu la chance de partager quelques kilomètres avec Anne-Cat, Sophie et Patricia, pendant lesquels nous avons échangé une partie acharnée du jeu de l’alphabet “spéciale Anne-Cat”.
Notre partie a été interrompue par l’apparition d’un zombie masqué et titubant, répondant au doux surnom de Bibiche!. Il a disparu comme il est arrivé, on le cherche toujours!!!
J’ai continué à éprouver beaucoup de plaisir à parcourir les kilomètres qu’il me restait à faire, et, j’ai apprécié les nombreuses rencontres et témoignages d’encouragement, tout au long du parcours. Merci à tous.
Quelque soit l’enjeu, je m’étais promis de respecter mon corps et mon esprit, c’est ainsi que la forte chaleur ressentie au cours du km 84, et les jolies petites étoiles qui flottaient tout autour de moi m’ont incité à arrêter ma course.
Les quelques mots que je retiens pour qualifier cette belle aventure humaine sont L’Amitié, le Partage, le Respect sont les 3 mots (non, pas la 3monts) que je retiens pour qualifier cette belle aventure humaine. J’ajoute la Poésie de chaque instant trouvée au détour des chemins de ce fameux 100 km de Steenwerck.
Chiche Jean Charles, on recommence l’année prochaine ?

Valérie

   Et voilà ! C’est fait !
Qu’elle magnifique aventure il y a la course mais c’est surtout une superbe aventure entre copains .
Je n’osais pas m’inscrire ….trop dur , pas assez entraînée ,le manque de temps, je vais être cassée après, je vais me faire mal
….Bref la trouille ,la peur de dire OUI JE LE FAIT …..il y a de quoi c’est quand même 100 KM et à pieds mince alors !
J’ai croisé un soir d’entraînement la fameuse ensorceleuse et ses acolytes et là j’ai compris ….le 100 c’est pour moi aussi , je veux faire parti de cette magnifique aventure .

Nous voici dans l’après et oui j’en pleur encore quel bonheur d’avoir couru avec vous tous, voir le couché du soleil, voir les copains arriver les uns après les autres faire une boucle ou 2, les cyclistes accompagnateurs ,les fous rires de délire ,le temps de solitude ,de caille ,voir le levé du soleil, le retour des supporters et enfin l’accompagnement et le passage de la ligne d’arrivée ! Ensuite c’est rideau il n’y a plus personne …je suis vidée rinçée
100 KM je les ai fait mais c’est bien grâce à vous TOUS
MERCI

Anne-Cath

Dans cette course hors du commun,je me dis qu’il faut vraiment être fêlé……

Pendant ces 100 km,j’ai partagé avec vous des moments inoubliables: Défi, Amitié, Respect et surtout Courage.

Heureux d’avoir vécu ce moment de grand malade à vos côtés,

Merciiiiiiiii à tous de m’avoir fait vivre cette “belle expérience” ainsi qu’à nos supporters qui ont toute mon admiration.

Pat un président Heureux

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.